Acheter votre première maison en sept étapes

L’achat d’une maison implique pas mal de recherches et de formalités administratives. Sans parler du volet financier. Visiter des maisons, faire une offre, régler une hypothèque, etc. Très vite, on ne sait plus où donner de la tête. Mais pas de panique. Nous vous aidons ici avec un plan par étapes clair.

Étape 1 : réfléchissez à ce que vous voulez acheter et à quel endroit

Que voulez-vous exactement ? Quel type de maison, combien de chambres à coucher, un jardin ou une terrasse ? Et où voulez-vous habiter ? Il est essentiel que vous y réfléchissiez bien. Car tous ces facteurs ont une influence sur le prix de la maison.

Si vous avez une bonne idée du type d'habitation que vous cherchez, vous pouvez consulter des sites immobiliers pour comparer les prix. Ainsi, vous êtes mieux armé pour discuter de votre offre.

Vous pouvez visionner cette vidéo uniquement si vous acceptez les cookies YouTube.

Pour en savoir plus sur ces cookies, lisez notre politique en matière de cookies

Étape 2 : déterminez votre budget

Vous avez peut-être jeté votre dévolu sur une magnifique villa avec piscine. Mais est-ce bien réaliste ? Il est temps d'examiner votre budget :

  • Quel montant avez-vous épargné ?
  • Quels sont vos revenus mensuels ?
  • Combien dépensez-vous chaque mois ?

N'hésitez pas à prendre rendez-vous à la banque pour demander de plus amples informations sur un crédit hypothécaire. On pourra aussi vous y confirmer le montant exact que vous pouvez emprunter. Ainsi, vous pourrez entamer vos recherches avec un montant réaliste en tête.  

Conseil

Vous n'êtes pas le champion de l'épargne ? Découvrez nos conseils dans l'article « Épargner pour une maison en 6 étapes »

En général, il est conseillé de ne pas rembourser plus d'un tiers de son salaire mensuel. De plus, il vaut mieux prévoir une réserve pour les frais imprévus. Songez aux appareils à remplacer, aux frais d'hôpital ou à une nouvelle voiture.

Vous pouvez visionner cette vidéo uniquement si vous acceptez les cookies YouTube.

Pour en savoir plus sur ces cookies, lisez notre politique en matière de cookies

Étape 3 : cherchez votre maison

Vous avez trouvé la maison de vos rêves et vous êtes, après la première visite, prêt à faire une offre. Stop ! Visitez une habitation plus d'une fois avant de faire une offre. Lors de votre deuxième visite, emmenez par exemple une personne qui a un peu plus de connaissances techniques ou d'expérience. Cette personne verra peut-être des défauts que vous avez négligés du fait de votre enthousiasme.  

Étape 4 : négociez le prix

Vous avez bien inspecté la maison et vous êtes prêt à faire une offre ? Dans ce cas, vous pouvez commencer à négocier le prix.

Sachez que vous n'êtes pas tenu de faire une offre au prix demandé. La maison comporte par exemple des défauts ? Ou des maisons similaires se vendent à un prix inférieur dans le quartier ? Dans ce cas, vous pouvez vous en servir comme argument pour justifier une offre inférieure. Il n'est pas anormal de faire une première offre à un prix inférieur de 10 % au prix demandé. 

Étape 5 : faites une offre

Pour éviter les discussions, nous vous conseillons de rédiger votre offre par écrit, et ce, afin qu'il n'y ait pas de confusion possible par la suite. Attention : à partir du moment où votre offre est acceptée par le vendeur, vous êtes tenu de poursuivre l'achat.

Conseil

Vous n'avez pas encore reçu de proposition définitive d'une banque pour un crédit hypothécaire ? Mentionnez-le comme condition suspensive dans votre offre écrite. L'achat ne se fera qu'à condition de recevoir un prêt de la banque. 

Si vous retirez votre offre, pour quelque raison que ce soit, le risque est grand de devoir payer des dommages et intérêts d'environ 10 % du prix d'achat.

Vous préférez jouer la sécurité ? Demandez au vendeur si vous pouvez prendre une option sur l'habitation. Il ne la vendra ainsi à personne d'autre pendant une période déterminée. Attention : il s'agit d'un geste de la part du vendeur, pas d'une obligation. 

Étape 6 : signez le compromis

Après l'acceptation écrite ou orale de votre offre, il est temps de tout concrétiser dans un document légal : le compromis ou contrat de vente provisoire. Mais ne vous méprenez pas, ce contrat « provisoire » a valeur d'engagement.

Lors de la signature du compromis, le vendeur remet à l'acheteur les documents suivants :

  • Une attestation de sol
  • Une attestation CPE
  • L'attestation de contrôle de l'électricité
  • Différentes informations urbanistiques
  • Un dossier d'intervention ultérieure

Le vendeur peut aussi vous demander de déjà payer une partie du prix demandé (un acompte), qui s'élève généralement à plus ou moins 10 % du prix d’achat. Cet acompte est placé sur un compte auprès du courtier ou du notaire. Vous ne le versez donc pas directement au vendeur. 

Étape 7 : signez l'acte et vous êtes propriétaire

Après la signature du compromis, l'acte doit être passé dans un délai maximum de quatre mois. « Faire passer l'acte » signifie que vous parcourez l'acte chez un notaire, puis que vous le signez.

Contactez votre notaire et communiquez à votre banque la date convenue à laquelle l'acte sera signé. Celle-ci remettra toutes les informations utiles directement au notaire et versera aussi l'argent pour l'habitation avant la passation de l'acte.

Après la signature de l'acte, vous recevrez les clés et serez officiellement propriétaire. Félicitations !

Envie d'en savoir plus ?