6 conseils pour épargner pour l’habitation de vos rêves

Vous rêvez d’avoir votre propre logement ? Un bel appartement en ville ? Ou une petite maison à la campagne ? Commencez à économiser de bonne heure. Car un capital de départ est indispensable pour réaliser votre rêve. Nous vous donnons donc quelques conseils à ce sujet.

1. Fixez votre objectif d'épargne

Veillez au préalable à répertorier clairement tous les frais qui accompagnent l’achat d’un logement :

  • Consultez le marché immobilier afin de connaître le prix d’achat moyen pour le type de logement que vous envisagez.
  • Rendez-vous à votre banque pour des informations au sujet des crédits envisageables.
  • Tenez aussi compte des frais supplémentaires, tels que les droits d’enregistrement, les frais d’acte et les honoraires du notaire.

Sur la base de ces informations, vous pouvez déterminer votre objectif d’épargne. 

Exemple

Vous souhaitez acheter un logement de 200 000 euros. Comptez entre 18 000 et 20 000 euros pour vos frais de notaire et d’enregistrement. Vous devrez donc payer 220 000 au total, dont au moins 20 000 euros de fonds propres. 

Le saviez-vous ?

Plus votre apport est élevé, plus le crédit hypothécaire sera avantageux. La règle de base pour emprunter confortablement est que vous financiez vous-même au moins 20 % du prix d’achat. Lorsque vous empruntez plus de 80 % auprès d’une banque, le taux d’intérêt sera bien plus élevé. 

2. Gérez votre budget mensuel

Analysez bien vos dépenses mensuelles :

  • Pendant tout un mois, notez toutes vos dépenses et répartissez-les en catégories : dépenses essentielles (factures, loyer, ménage...), loisirs (restaurant, bistro, cinéma...), habillement, etc.
  • Comparez vos dépenses à vos revenus, et calculez ce qu’il vous reste tous les mois pour épargner.

Ouvrez un compte d’épargne séparé pour épargner pour votre logement. Ainsi, vous serez moins vite tenté(e) d’utiliser votre épargne à d’autres fins. Vous pouvez aussi utiliser un ordre permanent pour mettre un montant de côté automatiquement tous les mois.

3. Restreindre les dépenses inutiles

Il ne vous reste pas suffisamment d’argent par mois pour atteindre votre objectif d’épargne en temps voulu ? Grand temps alors de faire la chasse aux dépenses inutiles.

  • Évitez les médias sociaux

Il ressort du « European Consumer Payment Report 2018 » que 45 % des jeunes âgés de 18 à 24 ans sont tentés d’acheter plus que nécessaire par les médias sociaux. Vous ne pouvez vraiment pas vous passer d’Instagram ? Dans ce cas, supprimez au moins les influenceurs de votre liste d’intérêts. Adieu la tentation !

  • Limitez les achats en ligne

Cette même étude a démontré que 42 % des jeunes entre 18 et 24 ans dépensent davantage en ligne. Payer avec votre app bancaire ou votre carte de crédit, voire seulement au moment de la livraison, c’est facile et rapide. Dès lors, vous avez presque l’impression de faire du shopping gratuitement. Et ça, c’est dangereux pour votre compte en banque.

  • Analysez vos paiements permanents

Il ressort d'une étude du « Nederlandse Nationaal Instituut voor Budgetvoorlichting» (l’institut national néerlandais des informations budgétaires) que 44 % des gens ne sont pas vraiment conscients de leurs dépenses mensuelles récurrentes. C’est votre cas aussi ? Prenez le temps de répertorier vos paiements permanents. Pensez à votre abonnement de GSM, abonnement au fitness ou autre abonnement sportif, Netflix, Spotify, boîtes-repas... Ne pourriez-vous pas en supprimer quelques-uns ? Existe-t-il des alternatives meilleur marché ? Et voilà, vous avez réalisé d'un coup une belle économie.

  • Défiez-vous

Tenez-vous personnellement responsable de vos dépenses et mettez-vous au défi. Essayez par exemple de ne pas aller au resto ou de ne pas acheter de vêtements pendant un mois. Ou choisissez un jour par semaine où vous ne dépensez rien (veillez toutefois à déjà avoir des provisions chez vous, sinon ça risque d’être difficile). Passez 10 minutes de plus au supermarché pour dénicher les bonnes affaires. Et pour une fois, préparez vous-même votre lunch au lieu d’acheter une salade toute faite ou un sandwich. Rappelez-vous : il n’y a pas de petit profit.

4. Revenus supplémentaires

Épargner davantage vous motive vraiment ? Dans ce cas, vous pouvez veiller à ce que vos revenus mensuels augmentent :

  • Tâchez d’obtenir cette promotion au travail, ou demandez plus d’heures à votre patron.
  • Avez-vous déjà envisagé de travailler en tant que free-lance, outre votre job fixe ?
  • Les étudiants peuvent étoffer leur compte d’épargne au moyen d'un job pendant les week-ends ou les vacances.
  • Vous pouvez aussi vous faire un peu d’argent en vendant ce dont vous n’avez plus besoin, en ligne ou lors d’un vide-greniers.

Ne vous attendez pas à des milliers d’euros, mais les petits ruisseaux...

5. Épargnez à long terme

Vous n’envisagez pas d’acheter avant quelques années, mais vous souhaitez tout de même déjà commencer à épargner ? Vous pouvez alors envisager une assurance d’épargne-pension. Ainsi, vous pouvez peut-être déjà bénéficier des avantages de l’épargne à long terme. Et vous pourrez faire appel au capital épargné pour payer votre assurance solde restant dû lorsque vous achèterez votre habitation.

6. Suivez votre épargne de près

Consultez régulièrement la situation. Suivez-vous toujours le bon cap ?
Le montant sur votre compte d’épargne correspond-il au montant que vous souhaitiez épargner au cours d’une période déterminée ? Et sinon, que s’est-il passé ? Continuez à analyser vos dépenses d’un œil critique et regardez bien où vous pourriez encore épargner quelques euros. Cela ne doit pas durer une éternité. Prévoyez un quart d’heure à une demi-heure par semaine. Le logement de vos rêves vaut bien ce petit effort.

En savoir plus