Comment financer des travaux de rénovation ?

Dernière mise à jour : 02-05-2022 | 2 minutes

Isoler le toit, installer une chaudière économe en énergie, une nouvelle cuisine, une nouvelle salle de bains… Vous avez sans doute aussi une belle idée d’aménagement que vous aimeriez réaliser à plus ou moins long terme. Mais toutes ces belles idées ont un coût ! Allez-vous vider votre tirelire ? Ou allez-vous opter pour un prêt ?

Si vous optez pour un prêt, trois possibilités s’offrent à vous :

  1. un prêt rénovation,
  2. un crédit hypothécaire,
  3. une reprise d’encours de crédit hypothécaire.

Nous avons analysé pour vous les avantages et les inconvénients du prêt rénovation et d’une reprise d’encours de crédit hypothécaire.

Travaux de rénovation
1. Prêt ré­no­va­tion

Si vous souhaitez rénover, vous opterez probablement pour un prêt rénovation en vue de financer les travaux. Il s’agit d’un prêt à tempérament pour lequel aucune garantie n’est exigée.

Avantages

  • Vous ne devez pas donner de bien en gage à la banque.
  • Vous n’avez pas besoin de notaire pour souscrire un prêt rénovation. Vous ne paierez donc pas non plus de frais de notaire.
  • Votre banque ne vous facture pas de frais de dossier.
  • Vous disposez de l’argent à court terme. Etant donné que le montant emprunté est d’habitude limité, les formalités administratives peuvent prendre moins de temps que lorsqu’l s’agit de montants plus conséquents.
  • Auprès de certaines banques, vous pouvez – moyennant certaines conditions - obtenir un prêt « vert » avantageux pour des transformations qui rendent votre maison plus économe en énergie. 

Inconvénients

  • La durée d’un prêt à tempérament est limitée par la loi. La durée de remboursement maximale dépend du montant du prêt.
2. Crédit hypothécaire

Vous n’avez pas encore de crédit hypothécaire et vous avez besoin d’un budget important pour vos rénovations ? Dans ce cas, il peut être intéressant de financer votre projet au moyen d’un crédit hypothécaire. 

Avantages

  • Vous payez un taux d'intérêt plus bas que pour un prêt rénovation.
  • Vous pouvez emprunter plus de 50 000 euros pour des travaux plus importants.
  • Vous bénéficiez d'une réduction si vous apportez à votre habitation des modifications visant une économie d’énergie

Inconvénients

  • Vous payez des frais de dossier.
  • Vous payez des frais de notaire.
  • Vous devez donner un bien immobilier en garantie.
  • En raison de l’intervention du notaire, vous attendrez plus longtemps avant de pouvoir disposer de votre argent.
3. Re­prise d’en­cours de cré­dit hy­po­thé­caire

Si vous avez souscrit un crédit hypothécaire il y a quelques années, vous pouvez, sous certaines conditions, réemprunter une partie du montant déjà remboursé. Vous empruntez alors au taux actuel et non au taux du crédit hypothécaire initial. Vous ne devez pas fournir de nouvelle garantie. En revanche, la garantie existante de votre crédit hypothécaire doit être maintenue.

Avantages

  • Vous n’avez pas besoin de notaire et vous économisez donc beaucoup d’argent.
  • Vous choisissez vous-même la durée de la reprise d’encours. Elle ne doit pas nécessairement être identique à la durée de votre crédit hypothécaire.

Inconvénients

  • Vous payez des frais de dossier.

Conseil
Quand il s’agit de petits montants, un prêt rénovation peut être plus avantageux qu’une reprise d’encours. Avec une reprise d’encours, vous payez des frais de dossier fixes en plus des intérêts. Si la différence entre le montant des intérêts pour une reprise d’encours et celui pour un prêt rénovation est inférieure au montant des frais de dossier d’une reprise d’encours, un prêt rénovation est donc plus avantageux.

Vous souhaitez en savoir plus ?

Prêt rénovation*

*Forme de crédit : prêt à tempérament sur la base du Code de droit économique, Livre VII. Prêteur : Argenta Banque d’Épargne SA Belgiëlei 49-53, 2018 Anvers, RPM Anvers, division Anvers, TVA BE 0404 453 574. Sous réserve d'acceptation par Argenta Banque d'Épargne SA et d'un accord mutuel.