Comment visiter un logement ?

Avant d’acheter un logement, mieux vaut le visiter plusieurs fois. Vous ne verrez pas tous les détails lors d’une première visite. Vous pouvez faire une liste à cocher pendant votre visite. Et gardez bien à l’esprit votre budget. 

Questions à vous poser lors d’une première visite

  • La maison est-elle bien située ?
  • Quel est l'état du logement ? Est-il prêt à emménager ou faut-il faire des transformations, qui entraînent donc des frais supplémentaires ?
  • Le prix demandé est-il correct ?
  • Quel est le type de construction ?
  • Comment est la rue ? Calme ou très fréquentée ?
  • Les chambres à coucher et autres pièces sont-elles suffisamment spacieuses pour votre situation familiale ?
  • Quelle est la valeur PEB du logement ?
  • Y a-t-il des transports publics à proximité ?
  • Des facilités (écoles, commerces, médecins ...) ?

Tip

Visitez le logement de jour quand il fait encore clair dehors. Vous verrez plus facilement les éventuels vices cachés. Et vous verrez directement l’orientation vis-à-vis du soleil. Une bonne luminosité est importante. 

Questions à poser lors d’une deuxième visite

Lors d'une deuxième visite, concentrez-vous davantage sur l’organisation des chambres et le degré de finition de la maison. Vous aurez ainsi une idée précise des transformations à effectuer te des frais supplémentaires à prévoir.

  • Les chambres à coucher et les autres pièces sont-elles suffisamment grandes et en nombre suffisant pour votre famille ?
  • Y a-t-il suffisamment de possibilités de rangement ?
  • Y a-t-il un jardin ou une terrasse ?
  • La cuisine est-elle en bon état ou désuète ?
  • Y a-t-il une cave ou un grenier ?
  • Y a-t-il un garage ou un espace de stationnement ?

Regardez également la finition :

  • L’électricité est-elle désuète ? Y a-t-il un certificat de contrôle valable et de quand date-t-il ? Les installations électriques répondent-elles encore à la nouvelle réglementation ?
  • Les canalisations sont-elles en bon état ? Y a-t-il une citerne d’eau de pluie ? Y a-t-il un adoucisseur d’eau ?
  • La maison est-elle bien isolée ? Contrôlez les fenêtres, les murs creux, le toit, les sols.
  • Comment l’habitation est-elle chauffée ? De quand date le chauffage et dans quel état est-il ?
  • Contrôlez la présence d’humidité ou de moisissures.
  • L’habitation est-elle suffisamment ventilée, surtout dans les espaces humides tels que la salle de bain, la buanderie et le garage ?
  • Le toit est-il en bon état ? Est-il encore imperméable ? Est-il assez solide pour installer éventuellement des panneaux solaires ?

La maison présente tout de même des défauts ? Dans ce cas, utilisez cet argument pour faire baisser le prix. 

Transformations 

Tenez compte des autorisations nécessaires ou de contraintes additionnelles telles que :

  • Un bail sur la maison
  • Une servitude sur la maison
  • Une possibilité d’expropriation (partielle) de la maison
  • Des infractions aux règlements d’urbanisme
  • Construction non conforme à la zone dans laquelle elle est située (par exemple dans une zone récréative ou une réserve naturelle).
  • Pollution du sol

Votre notaire peut examiner pour vous la présence de vices. Il est préférable de les connaître avant la signature effective de l’acte notarié. 

Conseil

Ne vous laissez pas presser par l’agent immobilier ou le propriétaire qui veulent vous faire signer le compromis rapidement. Prenez votre temps pour observer l’habitation. Il s’agit d’un achat important et vous avez généralement l’intention d’y vivre plusieurs années. 

En savoir plus ?

Crédit logement

Financez votre nouveau logement avec un crédit logement d‘Argenta. Tant pour des habitations existantes que pour des nouvelles constructions.
En savoir plus