Que devez-vous savoir en tant qu’étudiant jobiste ?

La vie d’un étudiant n’est pas bon marché. Vous devez probablement assumer seul certaines dépenses même si vous habitez toujours chez vos parents. Nous pensons ici notamment au shopping, aux sorties et aux voyages, mais aussi peut-être aux frais liés à vos études et à votre kot. De nombreux jeunes se retroussent donc les manches pendant les vacances, le week-end ou les journées sans cours pour se faire un peu plus d'argent de poche.

Vous recherchez vous aussi un job d’étudiant ? Bonne idée ! Toutefois, n’oubliez pas que les jobs d’étudiant sont régis par certaines règles. Nous avons dressé pour vous la liste des principaux points d’attention.

Si vous n’avez pas encore 16 ans, attention !

La loi vous autorise à avoir un job d’étudiant dès votre 15e anniversaire si vous avez suivi les deux premières années de l’enseignement secondaire. À partir de 16 ans, il n’y a plus aucune condition d’étude à remplir.

Tous ceux qui ont un statut d’étudiant peuvent exercer un job d’étudiant. École secondaire, école supérieure ou université, cela n’a pas d’importance. Les travailleurs à durée indéterminée qui suivent des cours de bachelier ou des cours du soir ne peuvent pas prétendre à ce régime. 

Gardez à l’esprit la règle des 475 heures

Si vous travaillez moins de 475 heures par an, vous payez moins de cotisations sociales et votre salaire net est plus élevé. Vous pouvez travailler davantage, mais dès la 476e heure, les cotisations sociales augmentent.

Conseil:

Connectez-vous à Student@Work afin de consulter vos heures dans un relevé pratique.

Protégez-vous à l’aide d’un contrat

N’acceptez aucun job d’étudiant sans contrat. Un contrat d’occupation d’étudiants protège vos droits et obligations. Il a une durée maximale de 1 an. Lorsque vous travaillez pendant une période ininterrompue de plus de 12 mois chez le même employeur, votre contrat étudiant se transforme en contrat de travail classique et vous perdez vos avantages fiscaux. 

Ouvrez un compte à vue personnel

Veillez à avoir un compte à vue sur lequel votre employeur verse votre salaire. Et optez de préférence pour une carte de banque. Vous pourrez ainsi facilement utiliser l’argent que vous avez gagné. De nombreuses banques proposent également une application bancaire qui vous permet de gérer votre argent en toute facilité.

Conseil:

De nombreuses banques proposent un compte à vue gratuit aux jeunes. Toutefois, au fil du temps, vous serez souvent amené à payer les frais inhérents à votre compte. Optez donc pour un compte à vue gratuit à tous les âges. Vous n’aurez ainsi plus à vous en soucier par la suite.

Tenez compte du montant maximum défini

Tant que vos revenus ne dépassent pas un certain montant, vous ne payez pas d’impôt sur votre salaire. Attention, ce plafond varie chaque année. Vous trouverez de plus amples informations sur ce montant maximum sur le site Internet du Service Public Fédéral Finances.

Le salaire que vous gagnez grâce à votre job d’étudiant peut également impacter le montant des impôts de vos parents. Si vous dépassez le montant maximum, vous êtes considéré comme financièrement indépendant et vous ne pouvez donc plus être à leur charge. Ils devront donc probablement payer plus d’impôts. 

Envisagez d’épargner pour plus tard

Vous êtes plutôt cigale ? Ou comme la fourmi, vous planifiez l’avenir et épargnez une partie pour plus tard ? Ce choix vous appartient bien entendu. Si vous choisissez d’épargner, optez pour un ordre permanent régulier qui transférera automatiquement une partie de votre salaire sur votre compte d’épargne. Vous ne serez donc pas tenté de tout dépenser en une fois. 

Envie d’en savoir plus ?