Foire aux questions Compte de paiement

Comment demander une attestation RIB ?

Comment puis-je donner une procuration sur mon compte ?

Une procuration ne peut être réglée que dans votre agence. Le titulaire et la personne qui reçoit la procuration doivent tous deux être présents et signer.

Comment puis-je mettre fin à une procuration sur mon compte ?

Vous pouvez mettre fin à une procuration unilatéralement, mais là aussi, vous ne pouvez le faire qu’à l’agence. Le titulaire et le mandataire peuvent tous deux révoquer la procuration. Le titulaire peut modifier toutes les procurations, un mandataire ne peut modifier que la sienne.

Comment puis-je ouvrir un compte commun ?

Dans le cas d'un compte avec plusieurs titulaires contribuables, comment les intérêts sont-​ils répartis?

Les intérêts sont calculés au pro rata de la part des titulaires contribuables qui bénéficient des intérêts.

Dans quelles conditions puis-​je être exonéré du précompte mobilier?

Vous êtes exonéré du précompte mobilier en fonction de certains facteurs tels que votre domicile fiscal, votre situation de fonctionnaire européen, … Cela ne se fait pas automatiquement. Pour plus d’informations à ce sujet, et éventuellement les formulaires nécessaires, veuillez contacter votre agent.

Pourquoi le montant de 0,15 euro (=droit) est-​il déduit lors du calcul de mes intérêts?

Le droit est une taxe légalement due lors de l’envoi de chaque décompte d’intérêts. Donc, ce droit vous sera réclamé, même si vous avez un intérêt négatif. Il s'élève à 0,15 euro conformément à l'article 8 du Code des droits et taxes divers.

Que signifie une procuration sur un compte Argenta ?

Une procuration sur un compte Argenta signifie que le mandataire a les mêmes droits que le titulaire, à quelques détails près. Un mandataire ne peut, par exemple, pas clôturer un compte, demander une carte de crédit ou une augmentation de la limite d'une carte.

Souhaitez-vous en savoir plus sur ce qu'un mandataire peut et ne peut pas faire ? Contactez votre agent ou notre service Clientèle.

Qu’entend-on par « droit d’écriture » ?

Il s’agit d’une taxe forfaitaire (les anciens timbres fiscaux) de 0,15 euros qui doit être payée à l’État lors de chaque calcul d’intérêts d’un compte à vue non réglementé.